Fondation sous égide de la Fondation de Luxembourg

Projet Rêv'Elles

L’ambition de Rêv’Elles : « Que chaque jeune fille ou femme issue de milieu modeste devienne actrice de son parcours professionnel ». 


La Fondation Prairial soutien financièrement  la période d'incubation du projet au sein d'Antropia.

Consultante formatrice en innovation pédagogique et sociale, Athina Marmorat a constaté des manques dans l’orientation des jeunes filles vivant dans les quartiers prioritaires.
Une étude réalisée en Septembre 2012 lui a permis de formaliser ces manques : 


  • un manque d’estime de soi et une autocensure résultant en partie de leur environnement socioculturel; 

  • des difficultés à identifier leurs forces et à exprimer leurs rêves; 

  • un manque de modèles identificatoires qui pourraient leur servir d’exemple et impacter 
positivement leur trajectoire; 

  • une tendance à se censurer et s’inhiber en présence de garçons de leur âge dans les cadres 
mixtes – y compris lors des actions déployées par les acteurs de terrain institutionnels et associatifs œuvrant dans l’orientation des jeunes issus de milieux modestes. 


 Rêv’Elles propose donc aux femmes et aux jeunes filles issues de milieux modestes des programmes pédagogiques innovants dont les objectifs sont

  • d’élargir leurs perspectives professionnelles et de se projeter sereinement dans l’avenir,
  • de construire leur projet professionnel et d’acquérir les outils pour le réaliser, 

  • de développer leur potentiel et leur pouvoir d’agir.

 
Les bénéficiaires principales du projet sont les jeunes filles scolarisées en Zone Urbaine Sensible (ZUS). Celles-ci rencontrent les difficultés suivantes : 

  • Les filles scolarisées en Zone Urbaine Sensible réussissent moins au brevet que les filles fréquentant un collège situé dans les quartiers environnants. 

  • Dans le second cycle, quatre jeunes filles résidant en ZUS sur dix suivront un cursus professionnel alors qu’en dehors des ZUS seule une fille sur quatre s’orientera dans cette voie.
  • Seulement 14,5% des femmes de plus de 15 ans ont un niveau Bac+2 ou plus contre 29,9% hors quartiers politique de la ville.

  • A niveau de diplôme identique, le taux de chômage des jeunes femmes en début de vie active reste souvent plus élevé. 

  • Les jeunes sont inégaux face à la question de l’orientation : on choisit plus son orientation en fonction des informations disponible au sein de son environnement familial et les familles sont très inégalement dotées en informations.
 
 L’innovation du programme Rêv’Elles réside dans l’approche pédagogique de ses ateliers :
  • Un environnement exclusivement féminin. 

  • Un accompagnement collectif ET individuel. 

  • Une pédagogie participative et expérientielle. 

  • Des activités dans des lieux prestigieux. 

  • La découverte et l’entreprise et de ses codes. 

  • L’intervention de femmes rôles modèles inspirantes. 



 

Fonctionnement

Rêv’Elles a développé une approche pédagogique innovante, adaptée au public visé, fondée sur l’expérientiel. Sont proposés cinq types de programmes :

  • « Rêv’Elles ton potentiel »
 : Un parcours, pendant les vacances scolaires, composé de 4 jours d’ateliers collectifs et de 2 séances de suivi individuel pour :
    • mieux connaître sa personnalité, ses valeurs, ses aspirations et ses capacités ; 

    • développer sa confiance en soi et dépasser l’autocensure ; 

    • sortir des préjugés et élargir le champ des possibles ; 

    • s’initier aux bases de la communication en public.
  • « Rêv’Elles-moi l’entreprise »
 : Une journée d’immersion en entreprise pour en comprendre les codes et échanger avec des professionnelles. Ce programme est collectif et peut être intégré au parcours « Rêv’Elles ton potentiel ».
  • « Rêv’elles-moi ta vie de... »
 : Une journée dans l’entreprise d’une rôle modèle, pour découvrir sa vie et son métier. Ce programme est individuel.
  • « Rêv’Elles Mentorat »
 : Un accompagnement individualisé de chaque jeune fille par une rôle modèle pour être conseillée, rassurée et guidée dans le développement de son projet professionnel.
  • « Rêv’Elles Cafés »
 : Des ateliers de 2h30 sous forme de cafés-débats pour rencontrer des rôles modèles et réfléchir ensemble sur des thématiques en lien avec le pouvoir d’agir des femmes en entreprise.

 

Pour évaluer l’impact du programme sur ses bénéficiaires, Rêv’Elles les questionne :
  • Lors de l’inscription au parcours (formulaire en relatant leurs motivations, attentes et besoins).
  • À la fin de leur parcours (questionnaire qualitatif sur les ateliers et sur les apports du parcours 
par rapport aux besoins et attentes).

  • 6 mois après le parcours.

Dernières Actualités

01 décembre 2015

Comité de Gestion de la Fondation Prairial

Lire la suite...

27 juillet 2015

Soutien au projet Rêv'Elles

Lire la suite...

25 juin 2015

Comité de sélection Antropia du 25 juin 2015.

Lire la suite...